Home / Environnement / RECOMMANDATIONS DE L’ONG FODER SUR LES RISQUES DE L’EXPLOITATION ARTISANALE DE L’OR SUR LA SANTE ET LA SECURITE DES ARTISANS MINIER A L’EST CAMEROUN

RECOMMANDATIONS DE L’ONG FODER SUR LES RISQUES DE L’EXPLOITATION ARTISANALE DE L’OR SUR LA SANTE ET LA SECURITE DES ARTISANS MINIER A L’EST CAMEROUN

               07 NOVAu terme son étude sur l’évaluation des risques de l’exploitation artisanale de l’or sur la santé et la sécurité des artisans miniers, dans la région de l’Est Cameroun, l’organisation FODER dans son rapport publié en août 2022 a fait des recommandations selon le modèle théorique de l’Organisation Internationale du Travail.

               Pour arriver à ces recommandations, l’organisation FORDER a au préalable fait des conclusions. L’essentiel à retenir desdites conclusions se résume au fait que la plupart des mineurs (70,9%) ont une faible connaissance sur la santé et la sécurité au travail. Qu’il y a un risque élevé, voire extrême, de glissement de terrain dû à l’instabilité des parois de la fosse et à leur affaissement. Qu’il y a une utilisation irrégulière et insuffisante des équipements de protection individuels et la découverte du mercure dans 71,7% des échantillons de cheveux, avec un risque élevé d’intoxication au mercure à long terme s’il n’est pas contrôlé.

            C’est donc fort de ses différentes conclusions que l’organisation FODER a fait des recommandations sur la base de cinq principaux éléments sur le plan de la politique, de l’organisation, de la planification et de la mise en œuvre, de l’évaluation ainsi que de l’action pour l’amélioration.

            Les mesures correctives et préventives proposées par l’organisation FODER sur le plan politique dans son rapport se résument à : la sensibilisation ou la formation des mineurs sur la santé et la sécurité, ainsi que sur l’existence et le respect des règles et réglementations nationales en matière de santé et de sécurité au travail. Elle recommande également la formation des propriétaires de mines à l’élaboration d’une politique sur le lieu de travail.

               Sur le plan de l’organisation, la recommandation faite est celle de la nécessité d’une formation périodique des mineurs et des propriétaires de mines sur les meilleures pratiques en matière de santé et de sécurité au travail.

              S’agissant de la planification et de la mise en œuvre, l’organisation FODER recommande d’appliquer des plans d’aménagement du lieu de travail, la formation et l’habilitation des mineurs à acquérir les compétences et les connaissances nécessaires. Le remplissage systématique des trous ou puits d’or après l’excavation ou la restriction de l’accès aux fosses abandonnées par la direction. La restriction d’accès et/ou le remblayage systématique des puits abandonnés. La restriction de l’accès à l’exploitation souterraine pendant la saison des pluies. Une formation de sensibilisation à la fourniture et à l’utilisation des équipements de protection individuels. Le remblayage systématique des trous ou puits d’or abandonnés. La sensibilisation à l’utilisation systématique des moustiquaires. La fourniture de points d’eau potable dans les communautés. La formation de sensibilisation à la fourniture et à l’utilisation des équipements de protection individuels. L’éducation des communautés sur les techniques appropriées d’éliminations des déchets. La fourniture et l’entretien réguliers des outils de travail. Une formation périodique des mineurs aux bonnes pratiques en matière de santé et sécurité au travail. Une sensibilisation à la fourniture régulière et à l’utilisation des équipements de protection individuels. Une sensibilisation à la fourniture et à l’utilisation des autoclaves à mercure par les bruleurs d’amalgame.

               Pour ce qui est des recommandations relatives à l’évaluation, l’organisation FODER propose d’identifier et de former des personnes de référence pour les enquêtes régulières sur les incidents dans ces quatre zones. De mettre en place un système clair de communication des indicateurs de Santé Sécurité Travail du district au niveau central.

            La recommandation en matière d’action pour une amélioration faite pas l’organisation FODER dans son rapport se résume à la mise en œuvre point par point des recommandations de cette étude et des dispositions pour un audit périodique.

          En plus des recommandations ci-dessus, l’organisation Forêts et Développement Rural, recommande de sensibiliser les artisans miniers sur les risques qu’ils encourent en utilisant le mercure, ce métal hautement cancérigène. Mais, puisqu’en l’état actuel des choses, il est difficile pour les artisans miniers d’abandonner le mercure, il est impératif de mobiliser toutes les parties prenantes pour trouver des alternatives au mercure. Dans un souci de santé publique, le gouvernement camerounais gagnerait à importer ces technologies afin de préserver par leur appropriation, la santé de milliers d’artisans miniers.

              Pour conclure, l’organisation FODER indique que les résultats obtenus à l’issue de cette étude interpellent tous les acteurs du secteur minier sur l’impérieuse nécessité de prendre des mesures afin de préserver la santé des milliers d’hommes, femmes et enfants qui travaillent sur les sites miniers.

                Par Sandrine TANKEU

About Earth Cameroon

Check Also

environnement

LE DROIT D’USAGE DES POPULATIONS RIVERAINES DES ZONES FORESTIERES AU CAMEROUN

              loi N°94/01 du 20 janvier 1994 portant régime ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>