Home / Environnement / EXPLOITATION DE LA CARRIERE DE NYOM II : LES POPULATIONS RIVERAINES APPELLENT AU RESPECT DES LOIS

EXPLOITATION DE LA CARRIERE DE NYOM II : LES POPULATIONS RIVERAINES APPELLENT AU RESPECT DES LOIS

0112-15656-exploitation-des-carrieres-l-etat-du-cameroun-s-associe-a-un-partenaire-prive-pour-ameliorer-ses-recettes_LDepuis le mois de mai dernier, les populations de Nyom II (arrondissement de Yaoundé I) et celles des villages limitrophes font face aux conséquences désastreuses des activités d’exploitations des carrières qui sont implantées dans la localité. En effet, le sous-sol de Nyom II fait actuellement l’objet d’intense exploitation par les entreprises minières dont les activités perturbent la tranquillité des populations de la zone.

A cet effet,  les populations riveraines sont confrontées à de violentes secousses qui affectent les propriétés dont elles sont détentrices de titres fonciers. La régularité et l’intensité de ces vibrations telluriques observées dans cette  zone créent des inquiétudes et des tensions au sein des populations riveraines, les empêchant ainsi  de procéder  à de nouveaux investissements.

Pour les populations proches des sites d’exploitations,  les inquiétudes ne se limitent plus aux secousses, mais vont jusqu’au risque d’accident de circulation à cause du mauvais comportement des conducteurs de camions, de la pollution de l’aire par la poussière, de la dégradation de l’unique route existante et autres comme témoigne cet habitant d’Edimi :

« il y a une semaine, les populations se sont levées et se sont déportées  jusqu’au site de l’exploitation pour revendiquer : la dégradation de la route, de l’accès qui n’a pas été créée par la société, que la société a trouvé, entretenue par les populations. Alors voyant cette voie d’accès en train d’être dégradée par une société qui est censé venir arranger, ça donne de la peine. Actuellement nous avons des sérieux problèmes, il y a les camions qui passent. Vous ne pouvez pas faire cinquante mètres sans croiser deux à trois camions. Il faut voir que les chargements ne sont pas protégés c’est-à-dire le camion qui passe avec (…), moi je peux vous montrer les pares brises de ma voiture qui, avant-hier parce que je partais puiser de l’eau, a été fissurée par un gravier, une pierre qui est partie du camion. Et voilà le camion est parti qu’est-ce que tu vas faire, tu ne peux rien. Et nous avons des cas comme ça presque tous les jours ».

Ces perturbations amènent les populations riveraines à appeler au respect des lois. Comme le dit le chef d’un village riverain :

« Notre objectif c’est de ne pas demander la fermeture de cette carrière, on leur demande le minimum. Et comme c’est des entreprises vampires qui sont là pour avoir tout pour eux et les autres les voir misérer, on ne peut pas se laisser faire. (…) Non seulement les mesures de compensation ne sont pas respecter mais nos petites cabanes qu’on a eu à faire vous venez encore détruire ça pour que ça tombe sur nous et on laisse ça venir, non on ne peut pas même si on est devant le président de la république on va manifester notre mécontentement. Ça ne peut pas aller comme ça et la chance qu’on a ce que chacun a son titre foncier. »

En effet, le code minier de 2016 dans son article 133 alinéa 1 dispose que : « Toute personne physique ou moral e exécutant des travaux de recherche ou d’exploitation en vertu de la présente loi est tenue de les mener suivant les règles de l’art et dans le respect de la législation et de la réglementation en vigueur, de façon à garantir la santé et la sécurité des populations, des travailleurs de la mine et des biens ». L’article Article 137 ajoute : « Afin d’assurer une exploitation rationnelle des ressources minières et de carrières en harmonie avec la protection de l’environnement, les titulaires de titres miniers et de carrières doivent veiller à : – la prévention des géo-risques et géo-catastrophes ; – la protection de la faune et de la flore ; – la promotion ou le maintien de la bonne santé générale de la population ; – la diminution des déchets ; (…) ».

Le rural.info

About Earth Cameroon

Check Also

unnamed

EXPLOITATION DES CARRIERES DE NYOM II : L’INQUIETUDE DES POPULATIONS RIVERAINES PAR RAPPORT A L’AVENIR DE LEURS INVESTISSEMENTS

Bientôt cinq mois que la terre tremble à Nyom II et dans tous les villages ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>