Breaking News
Home / Environnement / LA PLAINTE DU COLLECTIF DES RIVERAINS DE LA SOCIÉTÉ CHINOISE JINLI CAMEROUN SARL AU MINMIDT

LA PLAINTE DU COLLECTIF DES RIVERAINS DE LA SOCIÉTÉ CHINOISE JINLI CAMEROUN SARL AU MINMIDT

30 JUIN 2022_1   Ne pouvant plus supporter les impacts  des vibrations ondulatoires régulières lors des tirs d’explosifs, méprisées et marginalisées, les populations riveraines de la société chinoise Jinli Cameroun sarl de Fébé, organisées en collectif des riverains ont entrepris d’adresser le lundi 27 juin 2022 une plainte contre ladite entreprise au ministère camerounais en charge des mines. La plainte avait pour objet « Plainte du COLLECTIF DES RIVERAINS DE LA SOCIETE CHINOISE JINLI CAMEROUN SARL contre la Société Chinoise JINLI sur les nuisances causées par l’exploitation de la carrière de Fébé ». L’objectif de cette plainte était de faire connaitre au Ministre en charge des Mines les injustices que subissent les populations des villages riverains de l’exploitation de la carrière de Fébé.

                  En effet, depuis trois années d’activités intenses d’exploitation de la carrière de Fébé, les chinois n’ont cessé de procéder aux tirs explosifs non conforme aux règles de l’art. Ces tirs ont entrainés des violentes secousses qui ont affectés les maisons d’habitations des villageois et dégrader leurs conditions et cadres de vie. Dans la plainte adressée au Ministre en charge des mines, les populations évoquent :

                       « La détérioration des habitats des villageois par les jets des prières et les vibrations ondulatoires lors des opérations des tirs d’explosifs ; la dégradation de la qualité d’air par la poussière lors des passages des camions et rejet des produits toxiques aux odeurs nauséabondes lors des tirs explosifs ; la pollution des cultures par les émissions des produits toxiques et des poussières. Aujourd’hui ces champs sont inaccessibles ; le déplacement à plus de 20 mètres et la pollution des rivières qui sont aujourd’hui inexploitées alors qu’elles constituaient les seules sources d’approvisionnement en eau des populations riveraines ; les incidences sur la santé des populations riveraines ; les déplacements forcés lors des tirs explosifs des quartiers entiers alors que nous situés au-delà du périmètre de sécurité ; les nuisances sonores par le marteau piqueur ou brise roche qui travaille 24h/24h ; les accidents et le risque permanant d’accidents de circulation lors des passages des camions et autres engins lourds ; la dégradation de la seule et l’unique route ; la déviation des rigoles aménagées par les populations riveraines pour canaliser les eaux pluviales vers la grande rivière ».

                     Cette plainte fait suite à une correspondance adressée à la direction de l’entreprise une semaine avant. Mais le directeur avait opposé une fin de non-recevoir à cette correspondance et a procédé 5 jours après à un tir explosifs provoquant des violentes vibrations ondulatoires. Les populations comptent désormais sur la diligence du Ministre pour contraindre l’entreprise chinoise à cesser ces secousses qui entraineront inéluctablement la destruction des maisons dans un avenir proche si rien n’est fait pour cela.

                        Par DJAWA WALIDJO Alain   

 

About Earth Cameroon

Check Also

01 JUILLET 2022_1

LE CALVAIRE DES POPULATIONS RIVERAINES DES SITES D’EXPLOITATION DES CARRIERES AU CAMEROUN : POUR UN PLAIDOYER POUR LA DEFINITION DES REGLES DE L’ART

           Décidément, le gouvernement de Yaoundé semble faire son choix entre ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>