Home / Environnement / ENCOURAGEMENT DES ONG À PLUS DE PATIENCE ENVERS LES POPULATIONS RIVERAINES DES PROJETS D’EXPLOITATION DES RESSOURCES NATURELLES AU CAMEROUN

ENCOURAGEMENT DES ONG À PLUS DE PATIENCE ENVERS LES POPULATIONS RIVERAINES DES PROJETS D’EXPLOITATION DES RESSOURCES NATURELLES AU CAMEROUN

         b3c1ef7db0_50164238_foret-rechauffement-climatique   Les enquêtes menées par l’Association Earth Cameroon dans les zones d’exploitation des ressources naturelles au Cameroun et dans la ville de Yaoundé en particulier révèlent une profonde crise de confiance entre les organisations des défenses des droits des communautés et les populations riveraines des projets d’exploitation des ressources naturelles. Selon ce qui ressort de ces enquêtes, les populations riveraines des projets d’exploitation des ressources naturelles ne font plus vraiment confiance aux organisations humanitaires qui se sont données pour mission de défendre leurs droits dans les projets d’exploitation de leurs  ressources naturelles. Les raisons de cette crise de confiance sont multiples et les plus importantes sont entre autres :

             Du cotés populations, l’on évoque en premier lieu le comportement prédateur de certaines organisations humanitaires qui vont vers les populations non pas dans le but d’améliorer la situation des populations vulnérables, mais de justifier leur budget et leur présence sur le terrain afin d’accroitre leur visibilité. L’objectif pour ces organisations n’est pas en fait de résoudre le problème des populations riveraines des projets d’exploitation des ressources naturelles, mais la quête du financement. Les problèmes des populations sont donc un alibi pour les objectifs de financement. Cette attitude des organisations humanitaires expose les populations à d’autres souffrances qu’elles ne voudraient vivre.

           Une autre raison évoquée par les populations est la crédibilité des organisations humanitaires. Pour cette raison, il faut juste fournir les éléments de crédibilité et prouver à ces dernières que l’organisation s’engage parce qu’elle a les compétences requises pour améliorer la situation identifiée.

               Les enquêtes révèlent également le jeu des leaders politiques locaux qui militent pour le statut quo en dépit des  souffrances qu’endurent les populations. Ces leaders agissent de connivences avec les responsables des projets d’exploitations des ressources naturelles, les autorités administratives locales et les autorités traditionnelles. Ils nourrissent les populations des faux espoirs et usent de tout moyen pour maintenir les populations dans un état de peur et et de repli sur eux pendant qu’ils profitent des redevances destinées à ces dernières. Dans une telle culture de peur, toute ouverture vers les organisations humanitaires sans l’aval de ces leaders locaux expose au rejet et à l’exclusion. L’engagement individuel dans ce cas est très difficile.

                Face à toutes ses raisons qui ne sont pas exhaustives, les organisations humanitaires au Cameroun doivent faire preuve de plus d’humanisme pour sauver les populations riveraines des projets d’exploitation des ressources naturelles des exactions injustes qu’elles subissent généralement pendant toute la période de l’exploitation. Ce manque de confiance aux organisations humanitaires est dû à plusieurs raisons qu’il faut prendre en compte et trouver des alternatives pour poursuivre le processus d’aide. Rares sont les projets d’exploitations de ressources naturelles qui concourent directement au développement des communautés au Cameroun. L’intervention des organisations humanitaires est un salut pour ce peuple relégué au second dans presque tous les projets qui touchent à l’exploitation de leurs ressources naturelles au Cameroun.

                Par Alain DJAWA WALIDJO

 

About Earth Cameroon

Check Also

f6

LE DROIT AU CONTENU LOCAL DES POPULATIONS RIVERAINES DES PROJETS D’EXPLOITATIONS DES CARRIERES AU CAMEROUN

                D’après le législateur Camerounais, le droit au ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>