Home / Environnement / EXPLOITATION DU FER DE LOBE : L’ETAT DU CAMEROUN DELIVRE LE PERMIS D’EXPLOITATION A LA SOCIETE CHINOISE SINO STEEL CAM S.A MALGRE LES CONTESTATIONS

EXPLOITATION DU FER DE LOBE : L’ETAT DU CAMEROUN DELIVRE LE PERMIS D’EXPLOITATION A LA SOCIETE CHINOISE SINO STEEL CAM S.A MALGRE LES CONTESTATIONS

        PERMIS D'EXPLOITATIONLe 1er juillet dernier le président de la République Paul Biya a signé un décret portant attribution à la société Sino Steel Cam S.A, d’un permis d’exploitation du gisement de fer de Lobé à Kribi, dans la région du Sud Cameroun. Ce décret ouvre ainsi la voie à l’opérationnalisation de ce qui pourrait bien devenir le tout premier projet d’exploitation minière industrielle   au Cameroun.

               D’après des sources, l’entreprise chinoise devrait procéder dans les jours qui suivent au bornage du terrain, à l’installation des plaques indiquant le nouveau propriétaire du site, à l’obtention de la déclaration d’utilité publique, à la mise en place de la commission d’évaluation des biens impactés par le projet aux fins d’indemnisation des propriétaires et la signature du bail emphytéotique avec l’État du Cameroun. Selon une source, «?la loi nous donne 2 ans pour construire toutes les infrastructures liées au projet et au plus 5 ans pour lancer l’exploitation commerciale. Mais, nous, nous ambitionnons de lancer l’exploitation commerciale dans 3 ans au plus?».

              En effet, selon certaines personnes la délivrance de ce permis d’exploitation à la société Sino Steel CAM S.A a plusieurs avantages pour le Cameroun. A cet effet, un responsable du MINMINDT a déclaré : « Malgré le rififi qui a suivi autour de cette convention minière. Les enquêtes ordonnées par la haute hiérarchie ont prouvé que l’administration minière était claire et l’entreprise chinoise était sérieuse ». Un expert des questions minières a expliqué qu’: « avec une demande nationale estimée entre deux et trois millions de tonnes d’acier, de fonte, de fer ou d’alliages ferreux, pour les besoins de son industrialisation, le Cameroun aura besoin d’au moins deux millions de tonnes d’acier par an pendant les 30 prochaines années. L’importation de cet acier devra coûter chaque année à notre pays 2500 milliards de FCFA, soit 75 000 milliards de FCFA sur 30 ans. La production de ces métaux localement permettra donc de réduire les importations sinon de les stopper et d’équilibrer la balance commerciale à ce niveau ».

           De plus, selon d’autres sources l’attribution de ce permis devrait permettre aux Camerounais de bénéficier d’un programme de formation qui les capacitera dans les métiers de la mine et de bénéficier d’une expertise locale à terme pour les futurs chantiers de même envergure. Aussi, les taxes qui seront perçues de cette activités à l’instar de la taxe à l’extraction et de la taxe ad valorem constitueront des postes de recettes encadrées par le code minier du 14 décembre 2016.

        Le gisement de fer de Lobe regorge près de 632 millions de tonnes de fer d’une teneur brute de 33% et la compagnie chinoise entend extraire 10 millions de tonnes chaque année. Toutefois, rappelons que ce décret d’attribution du permis d’exploitation du fer de Lobé à la société chinoise Sino Steel CAM S.A n’a jusqu’ici pas encore été rendu public comme c’est le cas pour les autres.

             Par TANKEU GAPET Sandrine 

About Earth Cameroon

Check Also

environnement

LE DROIT D’USAGE DES POPULATIONS RIVERAINES DES ZONES FORESTIERES AU CAMEROUN

              loi N°94/01 du 20 janvier 1994 portant régime ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>