Home / Grands Projets / CAMEROUN– PORT ET AUTOROUTE KRIBI-LOLABE: LES POPULATIONS RIVERAINES INVESTISSENT LA RUE POUR LEURS INDEMNISATIONS

CAMEROUN– PORT ET AUTOROUTE KRIBI-LOLABE: LES POPULATIONS RIVERAINES INVESTISSENT LA RUE POUR LEURS INDEMNISATIONS

KribiLa route menant du centre de la ville portuaire Kribi  au site du port à Mboro était barrée vendredi par des grévistes déterminées à rentrer dans leurs droits, quatre ans après leurs déguerpissements par les autorités camerounaises pour cause d’utilité publique (construction du Port Autonome de Kribi et de l’autoroute Kribi-Lolabé) pour laquelle ils n’ont pas perçu à ce jour les indemnisations conséquentes.

A l’origine de l’explosion de la colère longtemps contenue des populations, la déclaration faite mercredi par le Directeur de Kribi port container sur les ondes de la radio-télévision d’Etat, Crtv, selon laquelle les droits des populations riveraines ont été payés «il y a fort longtemps».
Soupçons de détournements

« Un grossier mensonge » selon un gréviste contacté ce matin qui affirme que « le mouvement d’humeur  a pour but de démasquer ces cols blancs qui ont détourné l’argent des indemnisations avec la complicité de certains de nos notabilités traditionnelles et élites, et ont fait croire au président de la République qu’ici tout allait pour le mieux dans le meilleur des mondes ».
Un autre explique : « Nous savions déjà que des détournements massifs avaient eu lieu dans le cadre de ces deux projets, mais nous ne pouvions encore rien faire parce que les autorités nous disaient d’attendre parce que le règlement de nos droits était en cours. Quatre ans après que l’Etat nous a expropriés et jetés dans la rue pour la plupart, on nous fait savoir que nous avons été indemnisés « depuis fort longtemps ». En érigeant ces barricades sur les routes, nous voulons qu’ils nous disent s’ils nous ont dédommagés en rêve, si oui, où, et à qui ils ont- remis lesdites indemnisations à charge pour lui de nous les répartir. Sinon ils devront passer sur nos corps, ou alors ce que nous allons faire va dépasser ce qui se passe dans le sud-ouest et le Nord-ouest (deux régions engagées dans la guerre de sécession avec les forces armées camerounaises, ndlr).

Au moment où nous mettions en ligne, nos confrères de actucameroun.com rapportaient qu’une élite du département de l’Océan dont Kribi est le chef-lieu,  le sénateur Grégoire Mba Mba, vait obtenu des manifestants  une trêve de 48 heures, le temps qu’il ait des entretiens avec des autorités, notamment le préfet.

Dilatoire (!?)

Déjà, il est prévu cet après-midi,  Une réunion est prévue ce jour à la chefferie de groupement Mabi-Sud pour tirer les choses au clair.

Mais les observateurs croient savoir que l’intervention du sénateur et la réunion attendue n’accoucheront pas plus que d’une minuscule souris blanche, tant les ramifications de cette affaire de détournement présumés des indemnisations sont grandes et larges, et impliquent des personnalités considérées au Cameroun comme presque intouchables en raison de leurs affinités avec le chef de l’État. A moins que celui-ci qui est d’ailleurs hors du pays depuis dimanche ne revienne taper du poing sur la table pour ramener ses amis et collaborateurs à la raison ou leur faire payer leurs forfaitures, les populations Mabi, Batanga et Yassa  devront soit se résigner à se laisser léser par les puissants, ou continuer de croiser le fer dans la rue avec les forces de l’ordre comme c’était le cas ce matin.

Ndam Njoya Nzoméné

About Earth Cameroon

Check Also

Barrister-Akere-MUNA

ÉLECTION PRÉSIDENTIELLE : AKERE MUNA FAIT UNE PROMESSE AUX POPULATIONS RIVERAINES DE KRIBI

Le candidat à l’élection présidentielle Akere Muna a fait le plein d’œuf de la salle ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>