Home / Grands Projets / CAMEROUN : ELOUMDEN 2 « TOUT CE QU’ON BENEFICIE DES CHINOIS C’EST LA MORT »

CAMEROUN : ELOUMDEN 2 « TOUT CE QU’ON BENEFICIE DES CHINOIS C’EST LA MORT »

IMG_20171017_132232C’est sous une nuée de  poussière noirâtre et des bruits assourdissants que l’équipe de rural.info a foulé le sol  d’Eloumden 2, petit village situé dans l’arrondissement de Mbankomo. Cette poussière noirâtre qui pollue l’air et ces bruits assourdissants sont devenus le quotidien des populations riveraines de ce village,  depuis que l’entreprise chinoise qui exploite la carrière a débuté ses travaux il y’a environ trois 3 ans.

Dans ce village, il n’ya que consternations et désolations. L’espoir de voir le village se développer s’estompe peu à peu dans les consciences des riverains. En effet, à l’arrivée de cette entreprise, plusieurs ont caressé le rêve d’avoir une bonne route, des points d’eau et un centre de santé. Aujourd’hui, le constat est déplorable. Rien n’a encore été fait dans ce sens.

Pendant ce temps, la pollution de l’environnement à déjà selon plusieurs témoignages,  été à l’origine de plusieurs cas de maladies pulmonaires. D’après certains riverains plusieurs en sont morts. C’est avec une vive colère que ces derniers s’expriment au micro de rural.info et affirment avec détermination : « tout ce qu’on bénéficie des chinois c’est la mort. »

La tension est vive dans ce petit village de l’arrondissement de Mbankomo, où les populations ont l’impression que leur situation n’est pas une préoccupation pour les autorités administratives. Rappelons qu’il y’a deux semaines que ces riverains ont bloqué la route à cette entreprise chinoise exigeant la construction de la route. Voici en image ce qui a été fait par les chinois après cette révolte des populations.

IMG_20171108_125058

 

L’affaire est à suivre

 

Le rural.info

 

About Earth Cameroon

Check Also

IMG-20171117-WA0019

EXPLOITATION MINIÈRE : UN CHINOIS TUE UN CAMEROUNAIS A BETARE-OYA.

Tout a commencé lorsque les populations riveraines du village Longa Mali se sont révoltées contre ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>