Home / Forêts / CAMEROUN : RFA : AVEC 99 021 022 902 FCFA POUR LES COMMUNAUTÉS RIVERAINES ENTRE 2000 ET 2016, LA PAUVRETÉ CONTINUE.

CAMEROUN : RFA : AVEC 99 021 022 902 FCFA POUR LES COMMUNAUTÉS RIVERAINES ENTRE 2000 ET 2016, LA PAUVRETÉ CONTINUE.

8108304-12644149Dans l’édition 2016  Faits et Chiffres  publié par le ministère des forêts et de la faune, pour la période allant de 2000 à 2016, les redevances forestières annuelles (RFA) versées sont estimées à  198 042 045 804 (cent quatre vingt dix huit milliards quarante deux millions quarante cinq mille huit cent quatre) FCFA.  Pendant cette même période, les communes et les communautés riveraines ont reçu 50% de cet argent soit 99 021 022 902 (quatre vingt dix neuf milliards vingt et un millions vingt deux mille neuf cent deux) FCFA. Cet argent versé aux communes et aux communautés est destiné à la réalisation des projets sociaux et à l’amélioration les conditions de vies des populations qui vivent dans ces communautés.

Quel bilan pouvons-nous faire aujourd’hui de l’utilisation de cet argent destiné aux communes et communautés villageoises pendant ces seize dernières années ?

Les communautés villageoises riveraines  sont celles constituées des populations  habitant à proximité d’une forêt faisant  l’objet d’une exploitation forestière à but lucratif.  Elles ont bénéficié jusqu’en 2014 de 10% de la redevance forestière annuelle pour leur développement. Cet argent aurait permis la réalisation de plusieurs projets dans certaines communautés villageoises.

A Lomié par exemple, plusieurs salles de classes ont été construites grâce aux redevances forestières annuelles et plusieurs enseignants étaient également payés grâce à cet argent. Notons aussi que certaines populations riveraines ont bénéficié  des hangars, plaques solaires et des points d’eau.

Toutefois, les réalisations observées sont insignifiantes comparé à la somme d’argent reçue pendant cette période. Les communes et les communautés restent dans un état de pauvreté et de misère. La question est de savoir quel chemin a emprunté cet argent qui a bien été versé aux communes. La réponse semble simple quand on se souvient que certains maires ont été mis aux arrêts pour détournement des redevances forestières destinées aux communautés. L’exemple de l’ex-maire d’Oveng condamné à 20 ans de prison pour détournement de la redevance forestière annuelle due aux communautés montre effectivement la direction qu’a emprunté cet argent.

Ce cas n’est pas isolé. Le détournement de la redevance forestière annuelle à été pendant cette période l’apanage de plusieurs maires, laissant les populations riveraines dans la misère et la pauvreté extrême.

Aujourd’hui la redevance forestière annuelle due aux communautés riveraines est passée de 10% à 6,75% et  cet argent est toujours remis aux communes. Doit-on croire qu’il est possible qu’après 16 années d’échec ces communes soient désormais capables de bien gérer les redevances forestières  dues aux communautés riveraines ? Le temps nous permettra certainement d’avoir la réponse à cette question.

le rural

 

 

 

About Earth Cameroon

Check Also

IMG-20171117-WA0019

EXPLOITATION MINIÈRE : UN CHINOIS TUE UN CAMEROUNAIS A BETARE-OYA.

Tout a commencé lorsque les populations riveraines du village Longa Mali se sont révoltées contre ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>