Home / Forêts / LA SESSION DE NOVEMBRE 2016 DU PARLEMENT CONVOQUÉE : LES REDEVANCES FORESTIÈRES DUES AUX COMMUNAUTÉS RIVERAINES SERONT-ELLES A L’ORDRE DU JOUR ?

LA SESSION DE NOVEMBRE 2016 DU PARLEMENT CONVOQUÉE : LES REDEVANCES FORESTIÈRES DUES AUX COMMUNAUTÉS RIVERAINES SERONT-ELLES A L’ORDRE DU JOUR ?

parlementL’examen et l’adoption du projet de loi des finances pour l’exercice 2017 est très attendu.  Après la session de juin dernier, essentiellement consacrée à l’adoption du nouveau Code pénal, les députés reprendront jeudi prochain, 10 novembre, le chemin de l’hémicycle du palais de verre de Ngoa-Ekelle, d’après un arrêté signé par le président de la Chambre basse du parlement, CavayeYeguié Djibril.

D’après les propos recueillis par le quotidien le jour auprès d’IssaAbba, le chef de la cellule de la communication de l’Assemblée : « Personne ne peut en ce moment dire quel point sera à l’ordre du jour qui est décidé en conférence des présidents. Il doit être encore au niveau de la présidence de la République. Ce qui est sûr, c’est que le budget qui impacte sur la vie de la nation sera le principal enjeu ».

Cela fait aujourd’hui un an que les communautés riveraines ne bénéficient plus des redevances forestières qui leur étaient destinées. Pour rappel, c’est dans une circulaire datée du 31 décembre 2015, que le ministre camerounais des Finances (Minfi), Alamine Ousmane Mey, avait supprimé les 10% représentant la quote-part des communautés riveraines des zones d’exploitation forestière, sur l’enveloppe de la Redevance forestière annuelle (RFA) au profit, en partie, des agents en charge du recouvrement de la direction générale des Impôts. Les chefs traditionnels des communautés riveraines des zones forestières du Cameroun et les représentants des comités locaux de gestion de la redevance forestière annuelle (RFA), ont réclamé de plusieurs manières la restauration de ces 10% sans succès.

Comme l’an passé, les mobilisations collectives des chefs traditionnels sur ce sujet sensible sont annoncées. Ils comptent faire entendre la voix des communautés pour que la quote-part de la  RFA qui leur est due soit réintroduite dans la loi des finances. Les populations des zones forestières suivront de très près la session parlementaire pour  savoir si ces actions des chefs traditionnels porteront des fruits.

Les prises de position des députés et des sénateurs des zones forestières sont aussi très attendues par les communautés.

Le rural

 

About Earth Cameroon

Check Also

IMG-20171117-WA0019

EXPLOITATION MINIÈRE : UN CHINOIS TUE UN CAMEROUNAIS A BETARE-OYA.

Tout a commencé lorsque les populations riveraines du village Longa Mali se sont révoltées contre ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>