Home / Foncier / CAMEROUN – LITIGE FONCIER: UN SÉNATEUR MENACE D’EXPROPRIER TOUT UN VILLAGE A NGAOUNDERE 3

CAMEROUN – LITIGE FONCIER: UN SÉNATEUR MENACE D’EXPROPRIER TOUT UN VILLAGE A NGAOUNDERE 3

deputes_camerounaisLes populations, en grande majorité militante du Rassemblement Démocratique du Peuple Camerounais, sont résolues à écrire à Paul Biya, le Président national de leur parti politique, si le Sénateur n’abandonne pas son «abus d’autorité».

Le Sénateur Baba Hamadou du Rassemblement Démocratique du Peuple Camerounais (RDPC) et un Groupement d’Initiative Commune (GIC) se disputent 24 hectares de terrain dans la localité de Dori par Malo-Dang, Arrondissement de Ngaoundéré III, dans le Département de la Vina, Région de l’Adamaoua. Selon des sources, c’est depuis l’annonce de l’implantation d’une industrie de transformation de la patate dans la localité suscitée que les deux parties sont à couteaux tirés.

Le Quotidien Emergence édition du 1er juillet 2016 écrit à ce propos que «cette société est au centre de tous les enjeux de la querelle et les motivations du sénateur RDPC Baba Hamadou, qui selon nos informations a engagé un processus d’expropriation des habitants de cette banlieue de la ville de Ngaoundéré, dont les populations ont fait de l’agriculture, de l’élevage, leur gagne-pain quotidien».

Rencontré par le Quotidien Emergence un membre de ce GIC indique que c’est depuis plus d’une quarantaine d’années que certains d’entre eux sont propriétaires de l’espace. «Ils avaient acquis le terrain auprès du défunt Chef de village Issa, moyennant une modique somme. Depuis plus d’une décennie, plus de 14 familles cultivent dans cette superficie dans le cadre des activités de notre GIC. Mais nous avons été surpris un jour que le Sénateur RDPC Baba Hamadou débarque pour nous intimer l’ordre de déguerpir sous le prétexte que le terrain lui appartient», explique-t-il.

Le journal précise que toutes les tentatives pour joindre le Sénateur se sont révélées vaines. «Certains de ses proches nous ont expliqué qu’il serait très occupé ces derniers temps par les travaux de la session parlementaire du mois de juin», écrit-il. À l’heure actuelle, les populations plaignantes appellent à l’arbitrage du Chef de l’État, Paul Biya, qui est par ailleurs le Président national du RDPC. Le parti dont elles sont majoritairement militantes.

Par Liliane J. NDANGUE, Cameroon-Info.Net

About Earth Cameroon

Check Also

Kribi

CAMEROUN– PORT ET AUTOROUTE KRIBI-LOLABE: LES POPULATIONS RIVERAINES INVESTISSENT LA RUE POUR LEURS INDEMNISATIONS

La route menant du centre de la ville portuaire Kribi  au site du port à ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>