Home / Agriculture / DÉVELOPPEMENT RURAL – ON COMPTE SUR LES JEUNES

DÉVELOPPEMENT RURAL – ON COMPTE SUR LES JEUNES

philemon_yang_pm_440_009_ns_600Le sujet est au centre du deuxième forum africain de développement rural ouvert hier, au nom du chef de l’Etat, par le PM Philemon Yang.

Comment promouvoir le développement en milieu rural, de même que l’emploi et l’insertion socio-économique des jeunes par le levier majeur de l’agriculture. C’est la préoccupation au centre des travaux du deuxième forum africain sur le développement rural ouvert hier à Yaoundé, au nom du président de la République, par le Premier ministre, chef du gouvernement, Philemon Yang. Ces assises, organisées conjointement avec le soutien du Nouveau partenariat pour le développement de l’Afrique (NEPAD), se déroulent au sein de conférences-débats, de discussions et d’échanges en ateliers entre experts venus de nombreux pays du continent africain, en vue de trouver les voies et moyens d’aider les jeunes à s’autonomiser dans cet environnement, marqué par l’abandon de ceux-ci.

En ouvrant les travaux, Philemon Yang a dit le privilège qui est celui du Cameroun d’abriter ces assises dans un contexte où les pouvoirs publics ont décidé de faire des jeunes, le vecteur principal du développement. « A travers le choix du Cameroun, les autorités de l’Union africaine et plus particulièrement l’Agence du NEPAD confortent deux options majeures de notre stratégie de développement » a-t-il indiqué. La première de ces options est le pari de faire de la jeunesse, le principal levier du développement économique du pays, alors que la seconde réside dans le rôle assigné à l’agriculture et au monde rural dont les transformations devront conduire le pays à l’émergence à l’horizon 2035.

Le chef du gouvernement camerounais a, par ailleurs, souligné que le développement rural est aujourd’hui un défi camerounais et par voie de conséquence, celui de l’Afrique. Pour y parvenir, des politiques de développement de ce milieu doivent être mises en œuvre afin de parvenir à une autonomisation de la jeunesse. L’Afrique, selon Philemon Yang doit travailler aujourd’hui à valoriser les deux principaux atouts qui font des envies à travers les autres continents, à savoir, cette jeunesse estimée à environ 200 millions de personnes pour ceux de la tranche âgée de 15 à 24 ans et l’immense étendue des terres cultivables dont dispose le continent. Avant le Premier ministre, les participants ont écouté Ibrahim Hassane Mayaki. Le secrétaire exécutif de l’Agence de planification et de coordination du NEPAD a salué le cas du Cameroun comme un exemple idoine de la gestion des deux défis qui se posent au continent : l’organisation intégrée de l’espace rural et l’occupation de la jeunesse à l’intérieur de celui-ci.

Allafrica, Par Jean Francis Belibi

About Earth Cameroon

Check Also

IMG-20171117-WA0019

EXPLOITATION MINIÈRE : UN CHINOIS TUE UN CAMEROUNAIS A BETARE-OYA.

Tout a commencé lorsque les populations riveraines du village Longa Mali se sont révoltées contre ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>