KRIBI: QUAND DES POISSONS MORTS FONT PANIQUER | Le RURAL.INFO
Home / Environnement / KRIBI: QUAND DES POISSONS MORTS FONT PANIQUER

KRIBI: QUAND DES POISSONS MORTS FONT PANIQUER

poissons_mortsNouvelle expression, 16 septembre 2015

Les populations de la petite localité de Kienké n’ont pas pu retenir leur peur au matin du samedi 22 août 2015 en retrouvant quelques poissons morts dans un bras de la rivière Bande. Alerte a été donnée immédiatement par riverain qui ont crié à la pollution, pointant du doigt la Socapalm avec sa production d’huile de palme qui d’après eux, «déverse directement dans les rivières qui leur servent de breuvage, les déchets qui sortent de l’usine de transformation des noix de palme». Toute chose qui a fait courir le Centre pour l’environnement et le développement, une Ong spécialisée sur les questions d’environnement sur les lieux le 05 septembre 2015 pour constater les «dégâts». Les conclusions sont vite tirées par certains membres de l’organisme: «La dangerosité de ces produits est remarquable par la mort massive des poissons et autres êtres vivants qui résident dans ces rivières.  Les chutes de la Lobé sont également menacées», soutient-on. Pour certains habitants «Plusieurs malades et même de morts sont soupçonnés d’être victimes de ces eaux», soutient Jeanne qui a déclaré par ailleurs que: «ma mère a eu le mal de ventre suivi de la diarrhée; elle en est morte après deux jours de souffrance. Et même le mari de ma grande sœur a été transporté à l’hôpital d’Ebomé pour un mal similaire».

Approchée pour comprendre ce qui se passe, la direction générale de la Socapalm a été plus explicite en parlant d’un incident technique. «En effet, le moteur du bac servant de récupération des eaux usées et pluviales s’étant arrêté à la suite d’une défaillance électrique, a causé par le fait un débordement du bac florentin (contenant des eaux chaudes) chargé de l’écoulement de ces eaux vers les bassins de lagunages construits pour cet usage. Un déversement accidentel d’eaux chaudes non polluées dans un bras de la rivière «BANDE» s’en est suivi, entrainant la mort de quelques poissons», peut-on lire dans la correspondance datée du 28 août 2015 et adressée à titre d’information préventive au Sous-préfet de la Lokoundjé avec copie au procureur de la République de Kribi et donc nous avons photocopie Des sources près de l’usine, parlent d’une situation vite maîtrisée et le service spécialisé de la huilerie confirme qu’il n’y avait aucune substance chimique toxique pour l’être humain. «C’est une eau qui chauffe à près de 500 degré. Les quelques poissons sur le bras de la rivière ne pouvait y résister en tout cas. Il faut aussi noter que la Socapalm est certifiée Iso avec ce que comporte en termes d’exigence et obligations à respecter toutes les normes environnementales au risque de payer trop cher», nous apprend-on.

Au moment de mettre sous presse, tout est rentré dans l’ordre.

Joseph Abena Abena et Alphonse Jènè

About Earth Cameroon

Check Also

LE NIGER VERSERA 540 MILLIARDS DE DROIT DE TRANSIT DU PÉTROLE AU CAMEROUN

Le trésor public camerounais percevra une somme de 540 milliards de francs CFA au titre ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>