Home / Grands Projets / NIGERIA : LES POPULATIONS RIVERAINES D’UNE STATION PETROLIERE SHELL SE MOBILISENT ET PROTESTENT

NIGERIA : LES POPULATIONS RIVERAINES D’UNE STATION PETROLIERE SHELL SE MOBILISENT ET PROTESTENT

shellBelema est un village situé dans le Sud-Est du nigéria. Cette communauté vit depuis près de 40 ans dans l’ombre d’une station pétrolière gérée par la filiale locale de Shell. Cette Belema communauté jouit d’abondantes richesses naturelles. D’après le quotidien libre Afrique, rien qu’en 2016, l’exportation de produits pétroliers a rapporté quelque 27,8 milliards de dollars au pays, 70% des recettes publiques. Mais, malgré les abondantes richesses naturelles qui traversent la région, les habitants disent n’avoir jamais pu profiter des immenses revenus générés par l’or noir.

La misère des populations de cette communauté est un véritable désastre. D’après ce journal, pour s’abreuver, les villageois ne peuvent compter que sur un puits insalubre à l’air libre, tandis que les malades doivent être transportés à Abonnema en raison de l’absence totale d’infrastructures médicales. Le 11 août, la situation a atteint un point de rupture. Protestant contre leurs conditions de vie désastreuses, des centaines d’habitants de la région ont pris d’assaut la station de Shell, exigeant le départ du géant anglo-néerlandais.

Depuis lors, les occupants, 550 femmes et 350 hommes, se relaient 24 heures sur 24 pour maintenir une présence constante, explique un chef local, Evans Dabiri. « Ils (Shell) devraient venir à la communauté, qui se trouve à quelques kilomètres d’ici, et nous dire ce qu’ils ont fait ces 37 dernières années », affirme-t-il. « Nous n’avons bénéficié de rien ».

Avoir des ressources naturelles qui génèrent beaucoup d’argent et ne pas en bénéficier est également une réalité dans notre pays. Comme le village Belema au Nigéria, plusieurs villages au Cameroun disposent d’énormes ressources naturelles mais continuent de vivre dans des conditions misérables.  Actuellement, certaines communautés villageoises déclarent les conditions de misères dont elles vivent est la résultante de la spoliation de leurs terres par les géants de l’agro-industrie. On peut retrouver les plaintes de ce genre dans  plusieurs secteurs au Cameroun.

Gérardin kuenbou, le rural.info

About Earth Cameroon

Check Also

IMG-20171117-WA0019

EXPLOITATION MINIÈRE : UN CHINOIS TUE UN CAMEROUNAIS A BETARE-OYA.

Tout a commencé lorsque les populations riveraines du village Longa Mali se sont révoltées contre ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>