Home / Grands Projets / LES RÉSULTATS TROUBLANTS D’UNE ENQUÊTE SUR LA GOUVERNANCE AU CAMEROUN

LES RÉSULTATS TROUBLANTS D’UNE ENQUÊTE SUR LA GOUVERNANCE AU CAMEROUN

denisUne enquête sur la gouvernance au Cameroun  a été conduite par Denis & Lenora Foretia Foundation. Cette étude met en exergue le marasme économique et les frustrations accumulées des Camerounais. Elle  a permis aux Camerounais de tous bords  pauvres, riches, jeunes, âgés, masculins, féminins, anglophones, francophones de s’exprimer sans crainte sur la gestion de la chose publique.

Cette étude présente les préoccupations des populations sur l’étendue du territoire Camerounais ; notamment sur l’effectivité de la démocratie, la gestion centralisée par Yaoundé  du budget des Régions, les mandats présidentiels illimités d’une duré de 7 ans, le système électoral ; la nomination des Gouverneurs des Régions par le Président de la République.

Sur ces différents points, les citoyens camerounais n’ont pas fait la langue de bois. A la question de savoir si le Cameroun est un pays démocratique, l’étude révèle que les  participants des régions septentrionales (adamaoua, nord et extrême-nord) sont tout à fait d’accord sur la question. Par contre ceux des régions du Centre/Sud/Est et du Nord-Ouest/Sud-Ouest ne sont pas d’accord sur la question ils pensent qu’il n’y a pas de démocratie au Cameroun.

Les  participants des Régions du Nord-Ouest et Sud-Ouest  vont se montrer radicales sur  la question relative au système de gouvernement qui serait meilleur pour le Cameroun au stade actuel de sa vie politique. 96% des participants dans ces régions pensent que le Système Fédéral est la meilleure forme de gouvernement. 68% des participants dans la région du Littoral et de l’Ouest, sont aussi favorables au fédéralisme. En ce qui concerne les Régions du Centre, Sud et Est, 48% pensent que le Système Fédéral est la meilleure forme de gouvernement. Par contre, dans les régions de l’Adamaoua, du Nord et de l’Extrême-Nord, 57% des participants préfèrent le système unitaire. Au vu de cette étude, le fédéralisme semble être d’après la population le meilleur système de gouvernement au Cameroun.

Au regard des résultats des autres questions, nombreux sont les camerounais qui sont pour l’autonomie des régions. A la fois pour le choix de leurs dirigeants et pour la gestion de leurs budgets. Près de 90% des Camerounais pensent que les Gouverneurs des Régions devraient être élus; et 8% préfèrent qu’ils soient nommés. Dans les Régions du Nord–Ouest et Sud-Ouest: 99% militent pour l’élection des Gouverneurs des Régions. Une infine partie (-1%) pense le contraire et préfère qu’ils soient nommés. Dans les Régions du Littoral et Ouest: 93% préfèrent que les Gouverneurs des Régions soient nommés ; et près de 7% optent pour leur nomination par le Chef de l’Etat. Dans les Régions du Centre, Sud et Est: 87% militent pour l’élection des Gouverneurs des Régions. En effet, les populations pensent qu’un  dirigeant élu rend compte à son peuple et travaillera pour ne pas être sanctionné lors des prochaines élections.

Il en est de même en ce qui concerne la gestion du budget des Régions. Près de neuf  Camerounais sur dix, soit 93, 5%, optent pour l’autonomie de gestion budgétaire des Régions. Environ 52% recommandent une autonomie complète. A toutes choses égales, 41% pensent que celle-ci devrait être placée sous la supervision du pouvoir central de Yaoundé. Toutefois, 7% émettent des réserves quant à l’expérience et aux capacités techniques des Régions en matière de gestion budgétaire.

Ces résultats montrent le niveau de déception de la  population camerounaise en ce qui concerne la gestion de l’Etat. Cette gestion calamiteuse des biens publics est perceptible dans la gestion des revenus issus de l’exploitation des ressources naturelles. Que l’on parle de la gestion des redevances forestières annuelles, des redevances minières ou foncières, le problème central qui se pose est toujours celui de la mauvaise gestion. Sur cette question, que l’on soit au niveau central ou local on  n’y échappe pas. Quelle serait véritablement la solution à ce problème ? Autonomiser les localités ou continuer à tous centraliser ?

 

Gérardin KUENBOU, le rural.info

About Earth Cameroon

Check Also

Kribi

CAMEROUN– PORT ET AUTOROUTE KRIBI-LOLABE: LES POPULATIONS RIVERAINES INVESTISSENT LA RUE POUR LEURS INDEMNISATIONS

La route menant du centre de la ville portuaire Kribi  au site du port à ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>